Stratégies de l’OMS dans la lutte contre le nouveau coronavirus

Dans le cadre de la situation d’urgence sanitaire par le nouveau virus COVID 19, l’Organisation Mondiale de la Santé a récemment publié ses Lignes directrices provisoires pour Lutte anti-infectieuse lors de la prise en charge des patients atteints par le nouveau coronavirus dans les établissements de santé.

Les précautions standard à appliquer pour tous les patients comprennent l’hygiène des mains et la protection des voies respiratoires, l’utilisation d’un équipement de protection individuelle (EPI) en fonction de l’évaluation du risque, les pratiques de sécurisation des injections, la gestion sécurisée des déchets, la gestion adéquate du linge, le nettoyage de l’environnement et la stérilisation du matériel utilisé pour les soins aux patients.

Toutefois, certains actes générant des aérosols ont été associés à un risque accru de transmission des coronavirus (SARS-CoV et MERS-CoV), comme l’intubation trachéale, la ventilation non invasive, la trachéotomie, la réanimation cardio-respiratoire, la ventilation manuelle avant intubation et la bronchoscopie. Les Précautions à prendre lors de ses actes, selon l’OMS, sont les suivants :

Veiller à ce que les agents de santé :

  • Réalisent ces actes dans une pièce suffisamment ventilée ̶c’est-à-dire une ventilation naturelle avec un débit d’air d’au moins 160 l/s par patient ̶ou dans une pièce à pression négative avec au moins 12 renouvellements d’air par heure et une direction contrôlée du flux laminaire dans le cas d’une ventilation mécanique.

  • Portent un masque de protection respiratoire au moins aussi efficace qu’un masque certifié N95 par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) des États-Unis d’Amérique, conforme à la norme FFP2 de l’Union européenne (UE) ou équivalent (2, 12).

  • Portent une protection oculaire (lunettes ou écran facial).

  • Portent une blouse propre, non stérile, à manches longues et des gants.

  • Limitent le nombre de personnes présentes dans la salle au strict minimum nécessaire pour les soins et l’aide requise pour le patient.

ATA soutient le corps médical en maintenant la livraison des dispositifs de décontamination de l’air en milieu hospitalier. Nous mettons tous nos moyens en ouvre pour être acteurs dans cette épidémie.

Reference sur le site de l’OMS, à consulter ici.

Recommended Posts

Leave a Comment