Contrôler la propagation du virus dans la vie réelle

Etude de cas : Réduction du risque de transmission SARS-COV-2 dans un espace fermé.

Voies de transmission

Un an plus tard, on ne connait pas encore tout sur le SARS-COV2 et ses variants, mais on dispose de quelques certitudes sur les principaux modes de transmission :

  • Transmission aéroportée
  • Contact avec une autre personne
  • Contact avec une surface contaminée

Au début de l’épidémie, on s’inquiétait surtout de l’hygiène des surfaces. Cependant, à l’heure actuelle la plupart des spécialistes estiment que le risque de transmission par voie aérienne, via des postillons et autres aérosols, est bien plus fort.

Les dernières consignes du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) préconisent notamment l’implantation de systèmes de traitement de l’air afin de contrôler la propagation du virus dans les lieux clos (Voir la publication ici)

Le risque de transmission aéroportée, via des postillons et aérosols, est bien plus fort.

Modèle de propagation du SARS-CoV-2 dans les environnements intérieurs

Quel est le meilleur purificateur d’air ?

Selon le HCSP, un purificateur d’air efficace doit utiliser des filtres absolus de type HEPA13 ou HEPA14. Leur installation doit faire l’objet d’une analyse préalable par une personne qualifiée afin d’évaluer le volume du local à traiter, le nombre d’appareils à prévoir pour assurer une filtration suffisante de l’air de la pièce à traiter, entre autres.

Ce n’est pas suffisant de prouver qu’un système de purification d’air élimine 99% des pathogènes. Il est indispensable de connaître son efficacité en situation réelle :

  • Une école remplie d’enfants
  • Retirer le masque pour déjeuner
  • Application difficile de la distanciation sociale
  • Des allées et venues dans les couloirs
  • Impossibilité d’ouvrir les fenêtres pour aérer, etc.

 

Comment savoir si le purificateur d’air est efficace ?

Il est donc essentiel de faire la différence entre efficacité du système de filtration, et la véritable efficacité face au risque de transmission sars-cov-2 dans un espace donné.

L’unité de filtration Multizone 800 fabriqué par ATA Medical permet de diviser par 4 le risque de transmission – tous modes de transmission confondus – dans des espaces avec beaucoup de monde.

 

Selon un test effectué en situation réelle dans une salle de classe et un réfectoire, le purificateur ATA Medical© permet de diviser par 4 le risque d’infection au COVID-19. Ceci s’explique notamment par une filtration très efficace des particules fines qui transportent le virus au sein des environnements intérieurs et peuvent, en fonction de leur taille, rester en suspension plusieurs dizaines de minutes. De plus, le système d’ionisation présent dans l’appareil permet un dépôt beaucoup plus rapide des particules, diminuant ainsi le risque de contamination par voie aérienne.

Quels conseils pour maximiser l’efficacité du purificateur Multizone 800 ?

Afin de réduire au maximum le risque de transmission aéroportée, il est recommandé de suivre les deux conditions suivantes :

  • Veillez à ce que le débit d’air du purificateur soit suffisant pour traiter la volumétrie de la pièce. En effet, un nombre minimum de renouvellements doit être atteint afin de contrôler efficacement le risque.
  • Mettez en marche le purificateur d’air une heure avant le début d’activité. Cela permet d’abaisser les concentrations en particules fines au sein de la salle de classe et du réfectoire à leurs seuils minimums à l’arrivée des occupants.

Les dispositifs ATA medical sont utilisées en bloc opératoire et autres milieux à risque depuis plus de 30 ans. Ils garantissent une qualité microbiologique de l’air conforme à la norme NF-S 90351, une des plus exigeantes au monde. Ce document précise les exigences de sécurité sanitaire pour la conception, la construction, l’exploitation, la maintenance et les procédés d’utilisation des installations de traitement et de maîtrise de l’air dans les établissements de santé.

Pour réussir votre installation, demandez conseil ici  à l’un de nos ingénieurs d’affaire.

Voulez-vous en savoir plus sur ce cas d’étude ? Demandez ici une copie du raport effectuée par Octopus Lab.

Recommended Posts